Boogie Rock – ZZ Top

Le trio Texan ZZ Top est un groupe de blues rock américain originaire de Houston, devenu célèbre dans les années 70, et au sommet de leur notoriété dans les années 80, alors que MTV diffusait abondamment leurs clips sur son antenne. C’est l’un des seuls groupes célèbres à n’avoir jamais changé de formation depuis la sortie de leur premier album, en 1971. Après près de 50 ans de carrière quasi ininterrompue, le groupe a vendu plus de 70 millions d’albums à travers le monde, dont la moitié aux États-Unis. La musique de ZZ Top, a été parfois assimilée au Rock Sudiste, mais elle doit en être distinguée tant sur un plan culturel (les influences latino-américaines propres au Texas sont omniprésentes notamment dans les premiers albums) que musical (la formule du trio ne correspond pas vraiment aux archétypes du rock sudiste).

La formation du groupe :

Le guitariste Billy Gibbons rencontra son futur manager, Bill Mack Ham originaire de Waxahachie (Texas), dans les coulisses d’un concert des Doors à Houston en 1967. (Ham a contribué au succès de ZZ Top, à la co-écriture de chansons, à la production de leurs albums, à la construction de leur image et fut manager du groupe jusqu’à l’album Rhythmeen et la tournée qui suivit en 1996). Le groupe de Gibbons à l’époque, Les Moving Sidewalks, avait eu un succès local avec la chanson “99th Floor”. Ils firent bientôt les premières parties de la tournée des Doors au Texas. Après avoir joué une autre première partie pour Jimi Hendrix Experience, lors d’une émission sur “The Tonight Show With Johnny Carson”, Hendrix lança d’ailleurs que Gibbons était son guitariste préféré. Les Moving Sidewalks se séparèrent, puis Gibbons avec l’aide de Ham cherchèrent des musiciens pour former un nouveau groupe.

Après quelques débuts ratés avec d’autres musiciens, la version définitive de ZZ Top composée de Billy Gibbons (chant et guitare), Dusty Hill (chant et basse) et Frank Beard (batterie) fut créée en 1969. Selon Gibbons, le nom du groupe provient d’une ou plusieurs des versions suivantes : les deux marques de papier pour cigarettes à rouler, Zig-Zag et Top, un hommage à la légende du blues ZZ Hill, et/ou Gibbons voyant les deux mots s’associer par hasard ensemble sur un tableau de bord délabré. Hill et Beard étaient membres d’un groupe de Dallas appelé American Blues.

Le trio a passé ses premières années à jouer principalement des concerts régionaux. Les patrons de Ham, le producteur de disques de Houston, Pappy Daily et sa famille, ont conclu un accord avec lui pour financer ZZ Top’s First Album en 1970. Cinq autres disques ont suivis sur le label London Records. Le troisième album, Tres Hombres” (1973), attira l’attention nationale.

Le succès :

Tres Hombres” (1973) : Le nom de l’album signifie “Trois Hommes” en espagnol, se référant aux trois membres du groupe. L’album se classa à la 8ème place du Billboard 200 et l’unique single “La Grange” atteignit la 41e place au Hot 1001. Il sera certifié Disque d’or aux États-Unis et au Canada. En 2012, l’album s’est placé 490e sur 500 au classement des plus grands albums de tous les temps dans le magazine Rolling Stone. Le titre “La Grange” connut un important succès radiophonique. Il fait référence à un bordel du Texas et aurait été inspiré de “Boogie Chillen” de John Lee Hooker.

Après la sortie de l’album Tejas, le groupe fait une pause de deux ans dont ils profitent notamment pour apprendre tous le saxophone et peaufiner leur nouvelle apparence. Ils reviennent avec l’album Degüello et on les découvre avec leur nouveau look, version prospecteurs d’or, que l’avènement du clip rendra mondialement célèbre au début des années 1980.

Gibbons et Hill apparaissent désormais toujours affublés de lunettes de soleil, d’un chapeau de cow-boy et d’une barbe démesurée qui leur arrive jusqu’à la ceinture. Curieusement, le dernier compère, Frank Beard – « Beard » signifiant « barbe » en anglais – porte la moustache. Ces deux longues barbes deviennent l’élément identificateur du groupe et, en 1984, la société Gillette ira même jusqu’à offrir à Gibbons et Hill, la somme d’un million de dollars pour tourner dans un spot publicitaire dans lequel ils raseraient leur barbe, mais ces derniers refusent. Lors de leurs prestations scéniques, Gibbons et Hill sont, par ailleurs, connus pour faire les mêmes gestes en même temps.

Eliminator (1983) : est le huitième album studio de ZZ Top. Mélange de blues rock et de synthétiseur, c’est le plus grand succès commercial du groupe – il est disque de diamant aux États-Unis. En 1989, Rolling Stone le classe en 39e position sur sa liste des 100 plus grands albums des années 1980. En 2003, le même magazine le classe 396e dans sa liste des 500 plus grands albums de tous les temps. Cet album restera classé 157 semaines dans le Billboard 200 où il atteindra la 9e place. C’est le premier album du groupe, depuis ZZ Top’s First Album, dont le titre n’évoque pas la culture hispanique, même si Gibbons dit en plaisantant qu’il faut comprendre “El Iminator”. Au Royaume-Uni, l’album est actuellement classé quatre fois disque de platine.

Deux ans plus tard, le groupe sort l’album Afterburner, qui rencontre à nouveau un gros succès commercial. L’album sera 5 fois disque de platine aux États-Unis, sans toutefois atteindre le succès d’Eliminator. Sur cet album, le son des ZZ Top évolue encore et on retrouve plus de synthétiseurs et une batterie plus lourde que sur les précédents albums. On retrouve notamment sur cet album « Velcro Fly » et surtout « Sleeping Bag » et « Rough Boy » qui rencontrent un certain succès grâce notamment à des vidéos clips novateurs.

Le groupe a toujours véhiculé, avec un certain goût pour le second degré, un humour de Cow Boy « Texan » dans le choix des titres de chansons célébrant fréquemment les plaisirs simples de la bagarre (« Beers Drinkers and Hell Raisers »), de l’alcool (« Arrested For Drivin While Blind », « Whiskey’n Mama ») et des femmes (« A Fool For Your Stockings », « Legs », « Francine », « Bad Girl », « Got Me Under Pressure »…), et même les prostituées des bordels (« La Grange », “Balinese”, « Mexican Blackbird »…).

Il faudra attendre ensuite 5 ans pour qu’un nouvel album sorte. Recycler se vend beaucoup moins bien que les précédents albums et ne trouve pas son public bien que le groupe continue à remplir les salles de concert à travers le monde. S’en suivront plusieurs albums (Antenna en 1994, Rhytmeen en 1996 et XXX en 1999) qui ne permettront jamais au groupe de retrouver un succès comparable à celui des années 1980. Le groupe continue à exister notamment grâce à une présence ininterrompue sur scène. En 2003, le groupe publie Mescalero.

Très prisé des salles de concert nord-américaines, ZZ Top effectue plusieurs tournées mondiale de 2008 à 2011. L’année 2012 marque le retour du trio texan avec la sortie d’un nouvel album après 9 ans de silence. Le 5 juin 2012 sort un EP intitulé Texicali sur lequel figurent quatre titres du futur album du groupe. Le nouvel album La Futura paraît le 11 septembre 2012. Il comprend dix chansons dont « Flying high » et « I gotsta get paid ».

Discographie : 

1971 ZZ Top’s First Album
1972 Rio Grande Mud
1973 Tres Hombres (Disque d’or)
1975 Fandango! (Disque d’or)
1976 Tejas (Disque d’or)
1979 Degüello (Disque de platine)
1981 El Loco (Disque d’or)
1983 Eliminator (Disque de diamant)
1985 Afterburner (Disque de platine)
1990 Recycler (Disque de platine)
1994 Antenna (Disque de platine)
1996 Rhythmeen
1999 XXX
2003 Mescalero
2012 La Futura